Électricité : 60 % des offres proposent un prix plus intéressant que le tarif réglementé

Á la suite de l’augmentation de 9,5 % des tarifs réglementés en février, une grande majorité des offres alternatives sont désormais plus économiques.

La récente augmentation des tarifs de l’électricité n’est probablement pas la dernière. Cependant, après deux années marquées par une inflation énergétique significative, les consommateurs particuliers et professionnels ont de bonnes raisons de se préoccuper de leurs factures. Heureusement, avec l’émergence d’offres plus attrayantes de la part des fournisseurs alternatifs, des solutions plus économes sont disponibles sur le marché. Toutefois, il est essentiel de ne pas souscrire à ces offres sans une évaluation minutieuse.

Les offres aux tarifs fixes sur 12 ou 24 mois sont désormais courantes. Caroline Keller, responsable de la communication du médiateur national de l’énergie, souligne que depuis 2022, les tarifs réglementés ont augmenté de manière significative, atteignant une hausse globale de 40 %. Cette hausse est due à différents facteurs : la crise post-Covid, les problèmes de disponibilité du parc nucléaire français et les tensions sur le marché du gaz dues à la guerre en Ukraine. Cependant, malgré cette hausse de février, les prix sur le marché de l’électricité semblent revenir à des niveaux antérieurs à la crise.

Selon Caroline Keller, sur environ soixante offres disponibles, environ deux tiers sont moins chères que les tarifs réglementés. Certaines offres promettent des réductions allant jusqu’à 15 % ou 20 % sur le prix du kilowattheure hors taxe. Il est également crucial de vérifier si l’offre est à tarif fixe ou évolutif. Les offres à tarif fixe garantissent un prix stable sur toute la période d’engagement.